Accueil > Presse > Actualités > Pages > L-Institut-de-Soudure-presente-son-offre-de-microanalyse-par-spectrometrie-EDS-WDS

 L'Institut de Soudure présente son offre de microanalyse par spectrométrie EDS/WDS

 

 Savez-vous que l'activité Expertise, Conseil, Calcul et Conception (E3C) dispose d’un microscope électronique à balayage de dernière génération et de deux spectromètres EDS et WDS ?

L'Institut de Soudure dispose à Villepinte (Seine-Saint-Denis) d'un microscope à balayage électronique (MEB), de marque Jeol - le premier de la série JSM-6610LV installé en France – avec deux détecteurs d’électrons secondaires (ES) et d’électrons rétrodiffusés (ER).

Outil d'investigation complémentaire, cet équipement est d’une grande utilité pour les expertises confiées au service Expertise, Conseil, Calcul et Conception (E3C), dans le cas des analyses de défaillances de pièces, pour effectuer :

- des analyses fractographiques sur des faciès de rupture ;
- des analyses chimiques élémentaires d’échantillons et de dépôts ; 
- des cartographies de rayons X.

Le MEB est équipé de deux spectromètres d’Oxford Instruments, l’un à dispersion de longueur d’onde, à cinq cristaux (WDS pour Wavelength Dispersive X-ray Spectrometer) et l’autre à dispersion d’énergie (EDS pour Energy Dispersive X-ray Spectrometer).

La chambre du MEB accueille des échantillons jusqu’à 200 mm de diamètre et 50 mm de haut.

Avec cette configuration complète du MEB et de ses deux spectromètres, entièrement automatisée et programmable, l’Institut de Soudure est à même d’obtenir une imagerie de qualité, avec des grandissements allant jusqu’à 50 000 fois, voire 100 000 fois.

Le détecteur WDS – appelé aussi sonde de Castaing - autorise une analyse chimique quantitative des éléments légers tels que le bore, l’azote, l’oxygène ou le fluor, avec une détection et une résolution plus fines des raies par rapport au seul détecteur EDS.

Désormais, même avec des échantillons peu ou pas conducteurs, des analyses fractographiques et des analyses de phase sont possibles, grâce au passage en mode de vide dégradé et au détecteur ER.

Sur le mêmemétier

19/12/2017

Succès pour la 8e journée technique réservée aux experts judiciaires

Le service E3C a accueilli le 23 novembre à Villepinte une centaine d'experts judiciaires lors d'une journée technique qui portait sur l’histoire et l’évolution du soudage et des assemblages. En savoir +

Contact